Cabinet de sophrologie et Hypnose, Château-Arnoux Saint-Auban et Manosque.
Cabinet de sophrologie et Hypnose,Château-Arnoux Saint-Auban et Manosque. 

Articles - infos

Les ondes cérébrales

Dans les différentes zones du cerveau, l'influx nerveux fonctionne en relative cohérence et de façon rythmique : les neurones s'activent ensemble (plus ou moins), comme une pulsation, puis se calment, puis s'activent de nouveau. Grâce à de petites électrodes placées sur le cuir chevelu et reliées à un appareil appelé électroencéphalographe (EEG, inventé en 1929), le rythme de ces pulsations peut se traduire en forme d’ondes.

L'intensité de l'activité cérébrale se manifeste par la fréquence de ces ondes. On les calcule en hertz (Hz) - un hertz égalant une ondulation par seconde. Si le graphique enregistré par l'EEG est plat, c'est qu'il n'y a pas d'activité cérébrale. Quant aux ondes générées par un cerveau actif, on les divise en 4 ou 5 fourchettes, dont les appellations viennent du grec ancien :

  • Ondes delta : de 0,5 à 4 Hz, celles du sommeil profond, sans rêves.
  • Ondes thêta : de 4 à 7 Hz, celles de la relaxation profonde, en plein éveil, atteinte notamment par les méditants expérimentés.
  • Ondes alpha : de 8 à 13 Hz, celles de la relaxation, sophrologie et de l'éveil calme.
  • Ondes bêta : 14 Hz et plus, celles des activités courantes. Étrangement, les ondes cérébrales passent au bêta pendant les courtes périodes de sommeil avec rêve (sommeil paradoxal), comme si les activités du rêve étaient des activités « courantes ».
  • Il arrive aussi qu'on parle d'ondes gamma qui se situeraient au-dessus de 30 ou 35 Hz et qui témoigneraient d'une grande activité cérébrale, comme pendant les processus créatifs ou de résolutions de problèmes. (Ne pas confondre avec les rayons gamma, émis par le noyau des atomes.)

Mentionnons par ailleurs que le cerveau est divisé en deux hémisphères, puis en plusieurs aires, chacune ayant une fonction importante : aires du langage, de la sensibilité corporelle, de l'émotion, etc. En ce qui concerne les hémisphères, on sait qu'ils fonctionnent le plus souvent dans une relative indépendance, et que le gauche, généralement dominant, est le siège de la logique et du rationnel, tandis que le droit est celui de la créativité.

La fréquence des ondes cérébrales varie donc selon le type d'activités dans lequel on est engagé, mais les individus non entraînés ont relativement peu de contrôle sur celles-ci. Trop de stress, par exemple, et le système nerveux n'accepte pas de se détendre : les ondes cérébrales continuent alors de se maintenir dans la fourchette bêta et il est impossible de trouver le sommeil...

D'autre part, on avance que les meilleures ressources mentales pour la créativité et la résolution de problèmes se situeraient dans la fourchette des ondes thêta, auxquelles, malheureusement, on n'accède pas facilement.

 

source : www.passeportsante.net

 

Applications thérapeutiques en sophrologie

 

Recherches

Le peu d’articles publiés au sujet de la sophrologie (provenant majoritairement de la France) relatent plus l’expérience personnelle d’experts que des résultats d’études cliniques évaluant l’approche. Ils font généralement état de son usage pour réduire la douleur ou l'anxiété des patients et pour préparer à l'accouchement. On ne peut donc se prononcer avec certitude sur son efficacité.

Douleur

La douleur est un phénomène complexe, à la fois physiologique et psychologique. On utilise la sophrologie pour aider le patient à contrôler le désagrément et l’intensité de sa douleur. Les diverses techniques visent, entre autres, à détourner l’attention du patient en suggérant, par exemple, le remplacement de la douleur par une sensation plus agréable (engourdissement). S’y associent généralement des suggestions pour diminuer l’anxiété et la peur de la douleur ainsi que pour augmenter la confiance en soi et le sentiment de sécurité. Un tel travail exige une importante implication de la part du patient et un thérapeute adéquatement formé.

Anxiété

Dans la mesure où le stress et certains problèmes psychiques sont en lien avec diverses maladies, comme le psoriasis, la constipation, les ulcères et l'asthme, la sophrologie peut fournir des ressources en utilisant la parole, l’image ou simplement des techniques de respiration pour apprendre au sujet à diminuer son anxiété. Une personne entraînée peut y avoir recours dans des situations sur lesquelles elle se sera préalablement penchée au moment de ses pratiques. De plus, en suscitant une attitude positive, la sophrologie a pour but d'aider à mieux vivre et à s'épanouir.

Préparation à l’accouchement

Pendant la grossesse, la sophrologie aiderait la mère à établir une relation avec l’enfant à naître à travers des visualisations et à se préparer mentalement et physiquement à l'accouchement naturel. Au moment de l'accouchement, elle pourrait mieux prendre en charge le processus, gérer la douleur et oxygéner adéquatement le bébé (l'entraînement sophrologique consiste notamment en une respiration profonde, non pas haletante comme celle couramment utilisée).

Autres applications

Apprentissage : meilleure réussite scolaire, amélioration de la concentration et de la mémoire, entraînement à la pensée positive et à la gestion du stress. La sophrologie peut aussi être appliquée aux enfants.

Sport : motivation, préparation aux compétitions, gestion du seuil de douleur, affinement de la sensibilité interne, dépassement de la peur, régularisation du sommeil.

 

Sophrologie

Section Applications thérapeutiques
Recherche, rédaction et révision scientifique 
: Dre Sylvie Dodin, M.D., M. Sc et Claudine Blanchet, Ph. D., Chaire en approche intégrée en santé, Université Laval.
(mai 2011)

<< Nouvelle zone de texte >>

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© Emmanuelle Murcia Sophrologue